Végétarien débutant : les 3 erreurs à éviter

erreur a eviter

Crédit photo geralt

Prendre la décision de devenir végétarien est un choix de vie important. Peu importe pour quelle raison vous le faites – santé, environnement, éthique, amour pour les animaux – vous ne pouvez pas vous y lancer n’importe comment.

Comme je vous l’avais déjà dit en me présentant à vous, mon végétarisme a évolué avec le temps. Il y a 8 ans de cela, mon mari et moi avons abordé ce choix alimentaire de la mauvaise façon, et je crois que nous sommes allés tout droit vers les erreurs à éviter que je vais vous citer plus bas ! Le résultat n’a pas été à la hauteur de nos espérances : n’ayant pas fait les choses correctement, nous avons repris pendant plusieurs années un régime carné…sans en être très fiers, mais au moins nous étions en « terrain connu ».

Après plusieurs mois de transition, à diminuer progressivement la viande et le poisson, nous sommes à présent végétariens depuis environ 3 mois. Et croyez-moi, aborder le fait de devenir végétarien avec intelligence, cela change tout !

Allez, j’arrête de vous raconter ma vie et je vous détaille les écueils à éviter si vous souhaitez adopter une alimentation végétarienne 😉  Let’s go !

1ÈRE ERREUR : NE PAS SE PRÉPARER AU CHANGEMENT

Changer ses habitudes de vie n’est pas une mince affaire. Croyez-moi, en tant que médecin, je le constate tous les jours ! Combien de personnes souhaitent vraiment arrêter de fumer, boire moins d’alcool, perdre 5kg, se mettre à faire du sport, arrêter de grignoter…et ont du mal à y parvenir ! Les habitudes ont la peau dure, et votre esprit est réfractaire au changement ! Maintenir un statu quo et une habitude, même malsaine, demande bien moins d’efforts et est nettement plus confortable.

J’ai même entendu dire, par des patients victimes d’infarctus, qu’ils attendaient d’en faire éventuellement un 2ème avant d’arrêter de fumer !! Mais je crois que je m’égare un peu…! Tous ces exemples pour vous dire que changer ses habitudes alimentaires n’est pas une mince affaire, surtout quand ce changement risque de déclencher des réactions pas forcément positives autour de vous.

Alors, si vous avez vraiment envie de vous orienter vers le végétarisme, soyez intelligents !

  • Soyez au clair avec vous-même sur les raisons qui vous poussent à choisir cette orientation.
  • Ne changez pas votre régime du jour au lendemain, prenez le temps de la transition, sinon vous allez vous retrouver avec de grands moments de solitude au moment de cuisiner, et avec des assiettes de grand n’importe quoi !
  • Parlez-en à votre conjoint, vos colocataires, votre famille. Ils auront peut-être envie de vous accompagner dans l’aventure, mais si cela n’est pas le cas, ils seront à même de comprendre que vous amorcez un changement et cela pourra éviter des tensions inutiles.
  • Allez faire un tour dans des magasins bio, sur des sites végétariens, pour commencer à réfléchir à « comment » vous allez faire pour que votre alimentation évolue

 

2ÈME ERREUR : RETIRER LA VIANDE DU MENU SANS LA REMPLACER 

pates

crédit photo JESHOOTS

Cette erreur-là, je me suis jetée dedans à bras le corps ! Et me suis retrouvée carencée en fer et vitamine B9…Bref, A PROSCRIRE !

Comme je vous l’ai conseillé ci-dessus, prenez le temps ! Vous pouvez amorcer le changement de plusieurs façons :

  • supprimer une viande que vous appréciez moins, puis une autre, etc
  • prévoir 1 jour végétarien dans la semaine, puis 2, jusqu’à  avoir des semaines entièrement végé 😉
  • découvrir progressivement de nouveaux aliments pour remplacer la viande, ou tout au moins compenser leur apport en protéines, fer, vitamines…

Pour des informations plus complètes à ce sujet, je vous conseille de télécharger gratuitement mon Ebook « Comment supprimer la viande en conservant une alimentation équilibrée? » en remplissant le formulaire juste là, à droite, ou celui en bas de cet article.

3ÈME ERREUR : NE PAS SE DOCUMENTER

Devenir végétarien tout seul dans son coin, sans aller plus loin dans la démarche, est une mauvaise idée.

Lisez des livres sur la cause animale, des livres de recettes végétariennes, abonnez-vous à des pages Facebook (ou autres réseaux sociaux) ou des newsletters sur ce thème, regardez des films ou des documentaires qui traitent du sujet, rendez-vous à des événements Veggie (salons, pique-niques, rencontres…).

Quels bénéfices en tirer ?

  • Une culture approfondie sur votre choix de vie : vous pourrez ainsi faire face aux salves de critiques ou phrases toutes faites déblatérées par des personnes qui ne comprennent pas votre choix, voire se sentent agressées par celui-ci.
  • Cela renforcera votre motivation, et vous permettra de maintenir vos efforts dans le temps.
  • Vous pourrez rencontrer de nouvelles personnes partageant vos idées, et vous créer un petit réseau sympa et stimulant pour rester dans la mouvance !

Appliquez tous ces conseils, et la transition sera douce 🙂

Personnellement, éviter tous ces écueils et avancer « en conscience » vers le végétarisme me donne l’impression d’une vie nouvelle, une formidable ouverture sur le monde qui m’entoure et sur les autres. Cela m’a amenée à créer ce blog pour partager mes avancées, et mes lectures me font évoluer dans ma perception du végétarisme et mes envies.

Et vous, quelles difficultés rencontrez-vous, ou avez-vous rencontrées par rapport au fait de devenir végétarien ? Racontez-moi dans les commentaires 😉

 

Published by

10 thoughts on “Végétarien débutant : les 3 erreurs à éviter

  1. Bonjour

    Pour moi la difficulté à rester végétarienne s’est imposé lors de ma 2eme grossesse,j’étais à 27 mois de végétarisme et une envie de poisson m’a torturer jusqu’à Ne plus pouvoir dormir….
    J’ai beaucoup pleurer car je sentais que j’allais trahir la promesse que je mettais faite….ne plus manger d’animaux…..
    Voilà donc 1 an que je suis revenue au régime carné et j’ai beaucoup de mal à revenir à mon alimentation idéale (végé).
    D’autant que mon mari est un gros mangeur de viande et que je souhaiterais mettre mes enfants au végétarisme avec moi…..mais le papa ne l’entend pas de la même façon……

  2. Coucou!!!

    Ouf! je suis fière de moi, après avoir pris la décision d’enfin devenir vegetarienne, de ne pas avoir commis les erreurs fatales que tu cites plus haut!XD! Je suis donc encore en pleine transition, Fléxitarienne, et en pleine prise d’infos un peu partout, je tâtonne, cherche, me renseigne, scrute les magasins bio, fait des achats (mais au compte goutte! comme je dis aux vegans qui ne comprennent pas que on ne change pas du jour au lendemain) l’argent ne pousse pas dans un arbre! 😉 Je cherche des recettes à base de légumineuses, et multiples céréales, je me tourne aussi vers les graines germées, j’ai achetée de la B12 (car je compte devenir quasi vegetalienne au final ) comment faire des choses maison (laits vegetaux car ça coûte une blinde!! des fauxmage et autres simili carne! ) ..C’est vraiment une magnifique aventure enrichissante car on découvre plein de choses, sur soi- même, sur l’Etre Humain, les animaux, la nature , etc… Je prends un peu mon temps (même si en à peine 1 mois j’ai l’impression d’avoir grave progresser!!à en perdre la tête parfois!mouai faut faire gaffe à ne pas commettre l’erreur de se déboussoler ) mais le plus important c’est d’y arriver un jour! ..j’avais déjà voulu me lancer en 2008…et j’ai eu la malchance de tomber sur des vegans bien virulents, qui ont réussi à me dégouter(en 2 jours!!) car j’etais seulement flexitarienne et honteuse….maintenant je recommence mais leur avis, leur considerations et leurs critiques…ça rentre par une oreille avec un « oui oui » et ça ressort par l’autre! 😉 Je les cotoie (lit leur histoire, regarde leur vidéos etc..) aussi parce que ils ont pas mal de choses à nous apprendre et je tente de les détendre aussi quand ils crisent de trop « ayez confiance bordel! » D’ailleurs j’aimerais savoir ce que les Vegans virulents de 2008 sont devenus aujourd’hui…!héhéhé!! En tout cas merci pour ce blog c’est bien d’avoir une personne du milieu médical pour nous informer aussi! 😉

    1. Merci pour ton témoignage ! Comme tu fis, l’argent ne pousse pas dans un arbre, et les changements ne se font pas en un jour 😉 Je ne comprends pas non plus les personnes trop virulentes…Entamer un changement est un pas important que beaucoup ne franchissent pas; pour moi c’est à encourager plus qu’à blâmer !
      Pour faire les laits végétaux toi-même tu as des appareils comme le Chufamix, j’aimerais en avoir un prochainement mais pour l’instant j’achète mes laits végétaux.
      Si tu veux des idées, tu peux aller piocher des recettes chez mes blogs chouchous dont les liens sont dans la colonne de droite 😉

  3. Coucou

    Suis devenu végétarien du jour au lendemain y a 3 ans à mes 18 ans, j’ai tout changé d’un coup en y connaissant strictement rien, suis très inculte au plus haut point. Je fais des prises de sang 1 voir 2 fois par ans depuis 3 ans par prévention, aucune carence parfaite santé et même mieux qu’avant j’ai meilleur forme, beaucoup moins de vertige et de douleur, mes articulations craquent beaucoup moins, mon Anémie que j’ai depuis ma naissance à disparu depuis que je suis végétarien ce qui a beaucoup étonné mes médecins..
    Coup de chance peut-être ? Je ne sais pas

    Je me documente beaucoup sur l’alimentation à en passer des journées et des journées entière à lire que ce soit sur le web, les Forums, les blog, les réseaux sociaux, acheter des livres végétarien voir 1 diététicienne et 1 nutritionnistes pour leurs poser des questions (mais trop timide je n’ai pas réussi à leurs poser mes questions correctement), mais je ne comprends jamais ce que je lis parce je n’ai pas les bases de la base..

    Exemple de question très idiote que je me pose… : Le sel, le sucre, le poivre font partie de quelles vitamines ? Genre lequel entre vitamine A B1 B2 B3 B5 B6 B8 B9 B12 C D E K ? Ou bien ce sont des vitamines à part entière ?
    Bon j’en ai des tonnes de question idiotes du genre, et je n’ose pas les poser pour paraître encore plus con que je le suis déjà..

    Enfin bon je vais continuer à lire les moindre recoins de votre blog qui donne beaucoup envie de lire, ils sont très bien fait je trouve =) Merci d’avoir écrit les articles, en espérant que vous continuerez =)

    1. Bonjour Brandon, et merci pour votre témoignage.
      Il n’y a pas de question bête, et c’est en osant les poser qu’on avance mieux par la suite 😉
      En fait ce ne sont pas des vitamines.
      – LE SEL : il est composé à plus de 99% de chlorure de sodium. Quand il s’agit de sel de mer « brut », il est plus riche en magnésium et oligoéléments que le sel « raffiné » blanc et fin dont on se sert souvent à table. A consommer sans excès car mauvais niveau tension artérielle, fonctionnement des reins etc
      – LE POIVRE : c’est une épice, obtenue à partir des baies du « poivrier ». Il ne contient pas vraiment de vitamines.
      – LE SUCRE : il est extrait de la canne à sucre et de la betterave. Moins il est raffiné, et mieux c’est en terme d’apport de minéraux (potassium, magnésium, fer, calcium…)

      J’espère avoir répondu à vos questions, à bientôt !

  4. Bonjour, je suis végétarienne dans ma tête depuis des années mais malheureusement pas dans mon assiette ! Je suis colopathe et mon organisme a vraiment du mal à digérer tant de glucides et végétaux même si je les prends complets, pour les céréales et bio pour le reste. De plus, je prends des kilos et une baisse de vitalité se fait ressentir. J’aime pourtant tous les produits végétariens et ça me frustre de ne pas arriver à écouter mon instinct. Quelles sont les solutions qui s’offrent à moi ?

    1. Bonjour Marie,
      Hum pas facile de répondre à cette question sans vous connaître mieux ! Même en remplaçant « simplement » la viande par des simili-carnés, sans trop changer le reste, ça ne marche pas ?

      1. Bonjour,
        Oui en effet, je suis compliquée ! Le problème avec les simili-carnés c’est que j’ai toujours une sensation de faim après. En plus, j’essaie de varier, de manger des légumineuses + céréales et légumes mais même chose, il faut que j’en mange une très grosse assiette pour être rassasiée et comme j’ai du mal à digérer les légumineuses et les céréales, je ne vous racontes pas l’état de mon ventre. En été, c’est plus facile car j’intègre des légumineuses germées à mes salades mais en hiver, les salades ne me tentent pas trop. Si on cuit les graines germées, Est-ce que leurs nutriments sont détruis ? Je me pose aussi la question de comment faire pour réduire son estomac car vu les quantités de nourriture que je sais ingérer et ma difficulté à éliminer, si je mange moins, je n’aurais peut-être plus ce problème. Ca fait des années que je retourne mon problème dans tous les sens, en me documentant, et pour l’instant, je n’ai pas de solution.

        1. Oui je crois qu’il ne faut pas cuire les graines germées, à mon avis ça va détruire tout leur potentiel et leurs vitamines.
          Concernant les quantités : fractionner les apports, c’est-à-dire manger plus souvent mais moins, peut être une option à tenter.
          Avec une collation à 10h et une à 16h : yaourt ou fruits, quelques oléagineux (noix, noisettes, amandes…) qui pourraient en plus apporter fer et calcium.

  5. Bonjour!

    Personnellement, j’ai arrêté de manger de la viande du jour au lendemain quand j’avais 14 ans. Je ne dirais pas vraiment que c’était un choix. Du jour au lendemain, la viande est devenu du muscle, dans mon esprit. Je le savais depuis longtemps, mais un évènement a fait que j’en ai pris pleinement conscience. Je n’ai plus jamais été capable d’en remanger par la suite. Ça a été très dur pour ma famille, surtout que je ne mangeais pratiquement que ça. Ma mère pensait même que j’avais pris la décision d’arrêter la viande pour maigrir (ce qui a été très blessant). Après un certain temps, elle a vu que j’étais sérieuse et a cherché autre chose pour me nourrir que du pain au beurre d’arachide.

    Heureusement, même maintenant et même en aillant fait un peu n’importe quoi, je n’ai pas de carences. Mais je dirais que mes conseilles ressembleraient beaucoup à ceux de cet article, si on me demandait. La transition a été plus dure étant donné que je ne leur ai pas du tout laissé le temps de se préparer. Ça fait maintenant 6 ans que je suis végétarienne. Les choses se sont arrangées avec ma famille. Ils m’encouragent maintenant à 100%.

    Bref, ce long discour pour dire qu’il ne faut pas toujours se fier aux premières réactions des gens. Essayez de ne pas prendre leurs paroles de manière personnelle (je sais, plus facile à dire qu’à faire). Allez-y à votre rythme. Et, surtout, ne vous sentez pas coupable de le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *