POURQUOI L’HOMME N’EST PAS UN CARNIVORE

Note : cet article fait la part belle au second degré et fait la fête aux arguments débiles entendus par les végéta*iens débutants ou accomplis à longueur de temps. Il risque d’en énerver quelques-uns, mais c’est fait exprès. Na !

petit-lion

« L’Homme mange de la viande depuis toujours, c’est essentiel à notre santé. Notre corps a BESOIN de protéines animales. Déjà au temps des cavernes, nos ancêtres partaient chasser le mammouth pour subvenir à leurs besoins…et puis les lions chassent bien les antilopes, non ? Et personne ne vient les faire chier avec la « souffrance animale »… De toute façon, les animaux sont là pour qu’on les mange; et puis si on stoppait l’élevage intensif, que deviendraient tous ces animaux ? Ils seraient malheureux, livrés à eux-mêmes…non franchement c’est mieux qu’on les mange, sinon on ne saurait pas quoi en faire. J’ai pas raison ? On leur rend presque service finalement 🙂 – soupir de soulagement…

Et puis tu sais, moi je consomme « raisonnable », de la viande qui ne provient pas de l’élevage intensif. Déjà, je mange au maximum bio…et puis c’est des bons produits, j’achète chez le boucher ou sur le marché. »

Vous avez dit combien ?

QU’EST-CE QU’UN CARNIVORE ?

Les carnivores sont des mammifères qui se nourrissent principalement de viande. On trouve parmi eux les lions, les chiens, les félins, les ours…Ils ont de nombreux points communs, dont le principal est l’anatomie de leurs dents.

TU AS VU MES GROSSES CANINES DE CARNIVORE ? GRRRR !!!!

Waouh, crocs, molaires pointues...ça c'est un carnivore !!
Waouh, crocs, molaires pointues…ça c’est un carnivore !!

Les carnivores ont des canines très allongées que l’on appelle les crocs, et qui servent principalement à attraper les proies.

Leurs molaires n’ont pas pour but de mâcher, mais de manger de la viande. Elles ne sont donc pas aplaties, comme celles des herbivores, mais sont très tranchantes. La première molaire notamment, appelée « la carnassière », sert à déchiqueter la viande et à croquer les os. Elle est caractéristique des carnivores qui en possèdent TOUS. Elle est donc très utile pour identifier qui est un carnivore et qui n’en est pas un.

Les carnivores, n’ayant pas de dents aplaties, sont incapables de mâcher et utilisent leurs molaires pour arracher des morceaux de viande qu’ils avalent directement.

Si, Si, j'te jure, celle-là, là...elle est pointue, touche !! Une vraie canine grrrrr !!!! J'te déchiquete une carcasse avec les dents quand tu veux !
Si, si, j’te jure, celle-là, là…elle est pointue, touche !! Une vraie canine grrrrr !!!! J’te déchiquete une carcasse avec les dents quand tu veux !

ET MES GRIFFES, TU LES AIMES MES GRIFFES ?

Les griffes sont un autre point commun aux carnivores. Elles peuvent être rétractables, comme chez le chat, ou non. Elles ont pour principale fonction de les aider à attraper leurs proies, mais aussi de creuser, de les aider à grimper aux arbres.

Les griffes humaines sont impressionnantes :

main
Griffes d’un spécimen mâle
Le femelles ont les griffes plus longues et plus acérées
Les femelles ont les griffes plus longues et plus acérées. Aïeuh !

L’HOMME EST UN BOUFFEUR DE GRAINES ET DE SALADE : OUI UN HERBIVORE !

Les études anatomiques comparant les carnivores aux omnivores et herbivores laissent peu de doute sur le sujet : l’Homme a une anatomie d’herbivore et n’est pas fait constitutionnellement pour consommer de la chair animale. Muscles masticateurs, dentition, griffes, constitution de l’estomac, processus de digestion, anatomie de l’intestin : nous ne sommes pas des carnivores.

Le Dr Milton Mills, docteur en Médecine, a rédigé un brillant article très détaillé sur le sujet, dont le résumé est consultable sur le site de l’Association Végétarienne de France. Le tableau suivant est tiré de cet article.

CARNIVORES HERBIVORES OMNIVORES HUMAINS
Muscles faciaux Peu développés pour permettre une large ouverture de la bouche Bien développés Peu développés Bien développés
Type de mâchoire Angle faible Angle important Angle faible Angle important
Position de l’articulation de la mâchoire Au même niveau que les molaires Au-dessus du niveau des molaires Au même niveau que les molaires Au-dessus du niveau des molaires
Mouvement de la mâchoire Tranchant ; mouvement latéral minime Pas de mouvement tranchant ; mâchoire mobile latéralement et d’avant en arrière Tranchant ; mouvement latéral minime Pas de mouvement tranchant ; mâchoire mobile latéralement et d’avant en arrière
Principaux muscles masticateurs Muscles temporaux Masséters et ptérygoïdiens Muscles temporaux Masséters et ptérygoïdiens
Ouverture de la bouche par rapport à la taille de la tête Grande Petite Grande Petite
Dents : incisives Courtes et pointues Larges, plates et en forme de pelle Courtes et pointues Larges, plates et en forme de pelle
Dents : canines Longues, tranchantes et incurvées Soit peu tranchantes et courtes (ou longues pour la défense), soit absentes Longues, tranchantes et incurvées Courtes et peu tranchantes
Dents : molaires Tranchantes, dentelées et en forme de lame Plates avec cuspides ou surface complexe Lames pointues et/ou plates Plates avec cuspides noueuses
Mastication Pas de mastication ; aliment avalé entièrement Longue mastication nécessaire Aliment avalé entièrement et/ou simple broyage Longue mastication nécessaire
Salive Pas d’enzymes digestives Enzymes permettant la digestion des carbohydrates Pas d’enzymes digestives Enzymes permettant la digestion des carbohydrates
Estomac Simple Simple ou plusieurs poches Simple Simple
Acidité de l’estomac pH inférieur ou égal à 1 lorsque l’estomac est rempli pH : de 4 à 5 lorsque l’estomac est rempli pH inférieur ou égal à 1 lorsque l’estomac est rempli pH : de 4 à 5 lorsque l’estomac est rempli
Capacité de l’estomac De 60 % à 70 % du volume total de l’appareil digestif Moins de 30 % du volume total de l’appareil digestif Entre 60 % et 70 % du volume total de l’appareil digestif Entre 21 % et 27 % du volume total de l’appareil digestif
Longueur de l’intestin grêle 3 à 6 fois la longueur du corps Entre 10 et plus de 12 fois la longueur du corps 4 à 6 fois la longueur du corps 10 à 11 fois la longueur du corps
Côlon Simple, court et lisse Long, complexe ; peut avoir un aspect boursouflé Simple, court et lisse Long, aspect boursouflé
Foie Peut détoxiquer la vitamine A Ne peut pas détoxiquer la vitamine A Peut détoxiquer la vitamine A Ne peut pas détoxiquer la vitamine A
Rein Urine extrêmement concentrée Urine modérément concentrée Urine extrêmement concentrée Urine modérément concentrée
Ongles Griffes acérées Ongles plats ou sabots émoussés Griffes acérées Ongles plats

LE PLAISIR TOUT PUISSANT ?

La consommation de viande en masse à l’échelle mondiale a des répercussions dramatiques, en terme de souffrance animale, d’écologie (pollution, émission de gaz à effet de serre, déforestation), de santé publique (cholestérol, maladies cardiovasculaires, cancer du colon)…

Pourquoi alors continuer d’adopter un régime alimentaire qui est contre nature et entraîne notre perte ? Parce qu’on a toujours fait comme ça ? Alors on continue sans se poser de question ? Parce qu’une entrecôte c’est bon ? Oui c’est bon : et alors ? Est-ce que tout ça en vaut la peine ?

Le fait qu’une chose nous procure du plaisir la rend-elle légitime pour autant ? Certaines personnes vont éprouver un grand plaisir à coucher avec leur soeur…est-ce que cela devient un acte recommandable pour autant ?

Chut, je crois qu'on parle de nous...!
Quel est le problème ? 😉

Bon ok, je pousse le bouchon un peu loin, mais je n’ai pas pu résister !

L’Homme n’est pas un carnivore. Et nous ne sommes plus au temps des cavernes : nous avons le choix. Le choix de continuer cette hérésie ou de changer les choses pour revenir à l’essentiel. Ne nous laissons pas aveugler par la pub, le marketing, la désinformation : il est tout à fait possible de vivre sans consommer de protéines d’origine animale, les rayons de nos supermarchés regorgent de possibilités !

Alors, on végète en faisant comme d’habitude ou on avance ? 😉

Recherches utilisées pour trouver cet articlel\homme est un carnivore ???

Published by

17 thoughts on “POURQUOI L’HOMME N’EST PAS UN CARNIVORE

  1. bel article mais il est bien difficile de supprimer totalement la viande. et sur les enfants et leur croissance quelle répercussion? J’aimerais réussir à devenir végétarienne non pas pour ces raisons mais pour ne plus utiliser l’animal!!! et puis manger trop de viandes et plus de légumes c’est quand même mieux pour la santé!!!
    pour tout ça votre site m’interesse!!!

    1. Oui changer ses habitudes est difficile…Pour les enfants, si le régime alimentaire est équilibré il n’y aura pas de problème. Pour mes filles, on a d’abord diminué la viande, dans un second temps on n’en achetait plus que pour elles, puis petit à petit on a réduit jusqu’à ne plus en acheter du tout. Niveau protéines : elles ont de la viande à la cantine et quand on est invités / sinon a la maison, elles ont des oeufs,produits laitiers, céréales et légumineuses, tofu, simili carnés (nuggets et steaks hachés végétaux marchent super)
      J’espère que vous trouverez votre bonheur sur mon blog.
      Belle soirée Elisabeth 😉

  2. Bonjour Amélie,

    J’aime bien ton article un brin provocateur mais quand même très gentil. Ah nos mauvaises habitudes alimentaires… pour moi tout ceci est un peu compliqué. J’ai conscience de la souffrance animal. Je ne suis pas chasseur ni pêcheur pour cette raison mais je mange un peu de viande quand même par parresse d’imaginer une autre façon de s’alimenter. C’est vrai que l’Univers Végé me semble compliqué avec tous ces interdits – je déteste les interdits… Il y a ceux qui ne mangent pas de fromage parce que c’est fabriqué avec du lait… je veux bien comprendre que l’on n’aime pas le goût du fromage jugé trop fort comme le munster par exemple mais je ne pense pas que l’on puisse parler de souffrance animal lorsque l’on mange une omelette ou du fromage… donc cette « radicalisation » (mot a la mode) m’éloigne du monde végé plus que cela ne me séduit. De plus des chercheurs ont mis en évidence un état de « conscience » chez les végétaux… dans quelques décennies nous découvrirons que tout organisme vivant – les végétaux inclus – possèdent une conscience (plus ou moins ellaborée selon les espèces végétales et animales… je classe l’homme comme dernier maillon de cette chaine animale)… So what? Faudra t’il alors renoncer aussi a l’alimentation végétale? Peut être dans un siècle ou deux l’humanité parviendra a se sustenter avec une alimentation de synthèse… mais nous n’en sommes pas encore la et je pense réduire de plus en plus ma consommation de viande mais je ne suis pas sûr de parvenir a la supprimer totalement de mon alimentation.
    Amicalement
    Jissé

    1. En fait je crois que tu prends le problème « à l’envers ». Je ne ressens pas d’interdit, plutôt une envie de manger comme je vis, en accord avec mes convictions. Et si la façon dont un aliment est produit me déplaît, eh bien je ne le mange plus ! Je refuse de cautionner des façons de faire qui sont contraires à mes valeurs.
      Donc je ne me sens pas dans une privation ou un interdit, mais plutôt dans une libération 🙂
      Concernant certaines personnes aux propos extrêmes, je suis d’accord avec toi. Et jusqu’il y a peu, je ne voyais pas non plus le lien entre souffrance animale et oeufs ou produits laitiers. Mais si tu te renseignes un peu, tu verras que c’est un univers tout aussi atroce. Anne-So a écrit un article sur les produits laitiers, je te le conseille http://lecarnetdanneso.com/pourquoi-jai-arrete-les-produits-laitiers/
      Quant aux végétaux…je ne sais pas, ce que je sais c’est que les animaux sont des êtres sensibles, qu’ils ressentent la douleur et qu’on leur fait subir un calvaire de leur naissance à leur mort pour le plaisir de nos papilles.
      Mais déjà si tu réduis ta consommation de viande c’est déjà énorme, tout le monde ne fait pas cette démarche 🙂
      A bientôt JC et merci pour ton commentaire !

  3. Bonjour, j’ai récemment entendu sur la BBC un documentaire sur une théorie qui expliquerait le passage de la station quadrupède à la nôtre (bipède, les épaules voûtées par de trop longues heures passées à l’ordinateur, évidemment je plaisante…), ainsi que l’évolution du cerveau de l’homme par l’hypothèse suivante: les premiers humains auraient vécu au bord de l’océan et se seraient nourris de coquillages, riches en oméga-3. Notre dentition et notre système digestif y sont-ils adaptés ? Je tiens à préciser que je ne sis actuellement pas végétarienne, même si plusieurs de nos repas hebdomadaires ne contiennent aucun produit animal.

    1. Bonsoir Joelle,
      Malheureusement je ne suis pas experte là-dessus, comme il s’agit de chair d’origine animale j’aurais tendance à dire non…Auriez-vous un lien vers ce documentaire, ou son titre (pour que je fouine sur le net) ? Ca m’intéresse de le regarder du coup !

    1. Oh merci Sylvie c’est adorable, vraiment !
      J’ai constaté que ce sujet interpelle pas mal de monde. C’est drôle, j’en ai fait ma première vidéo aujourd’hui ! Si je ne passe pas des semaines à galéjer pour le montage, je devrais la poster la semaine prochaine 😉
      En visu c’est plus sympa !

  4. pour les dents ton affirmation n’est pas juste…..regardes les photos de bouche de babouin ou d’autres singes et tu verras qu’ils ont des canines bien développées.C’est un caractère « sexuel » qui permet aux femelles de choisir les meilleurs lol et servent aussi de défenses pour impressionner l’adversaire.Certains bouquetins sont pareils et ne parlons pas des morses….mais ces animaux ne sont pas carnivores.
    Béa une végétarienne débutante

    1. Je n’ai pas dit que seuls les carnivores avaient des canines, d’autres animaux en ont aussi, on est d’accord. Cependant la caractéristique commune à tous les carnivores est la présence de canines et de molaires pointues et tranchantes; de petites canines et des molaires plates ne nous classent pas dans la catégorie des carnivores, loin de là.

      Quant aux morses, pas carnivores ?? 😉

  5. Ah oui, les idées fausses ont la vie dure ! C’est vrai qu’on en entend beaucoup de « bonnes » raisons de manger de la viande… Quand il s’agit de défendre son steak, le carniste use de toutes les excuses possibles ! 😉

    En revanche, dire que nous sommes herbivores n’est pas tout à fait correct car même si notre dentition et notre système digestif sont beaucoup mieux adaptés aux végétaux, nous avons toujours eu besoin de manger un minimum de produits provenant des animaux pour la vitamine B12 donc nous sommes plutôt omni à forte tendance herbivore… 😉

    Mais aujourd’hui, notre manière de consommer n’a plus rien de naturelle, aller pousser un caddie dans un supermarché pour acheter sa barbaque n’a rien à voir avec ce que devaient faire nos ancêtres pour survivre, alors l’argument du « c’est naturel », c’est de toute façon non recevable !

    A l’heure actuelle, nous avons le choix de nous complémenter en B12 (qui est produite par des bactéries) pour ne plus devoir manger de produits issus des animaux. Le reste n’est que plaisir gustatif…

    1. J’entends bien tes arguments concernant notre côté « omnivore ». oui on consomme des animaux depuis longtemps et notre corps a besoin de B12…sauf que biologiquement regarde à qui on ressemble le plus 😉

      1. Exact ! Nous ressemblons bien plus aux herbivores et nous assimilons bien mieux les végétaux. D’ailleurs, on voit où nous a mené l’excès de produits d’origine animale dans notre civilisation actuelle : maladies cardio-vasculaire, cancers, ostéoporose… L’humain n’est clairement pas fait pour manger des POA quotidiennement ! 😉

  6. Haha il m’a bien fait rire ton article, j’adore, bravo à toi pour le ton décalé avec malgré tout des infos solides !! J’en ai assez aussi d’entendre qu’on a toujours fait comme ça, qu’on a toujours mangé de la viande, alors pourquoi s’en passer…
    J’ai envie de rajouter : et l’évolution dans tout ça ? Est-ce parce qu’on a toujours fait quelque chose qu’on ne peut pas faire différemment ? N’est-ce pas comme ça que l’homme a évolué…? Je ramasse les copies dans 4 heures !
    Sur ce, je vais manger quelques graines 😉
    Bisous !!

    1. Je n’ai rien à dire de plus haha ! Merci 😉

  7. alors comme ça quand on dit : « j’ai les crocs » c’est une expression empruntée à nos ancêtres les lions ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *