Mon défi végé : 6 mois pour supprimer la chair animale de mon assiette !

«La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés de la manière dont elle traite les animaux.» (Gandhi)

Je me présente pour ceux qui ne me connaissent pas. Je m’appelle Amélie du Peuty, j’ai 33 ans, un chouette mari et 2 petites filles. Je suis médecin généraliste et je travaille dans un service hospitalier de Soins de Suite pour personnes âgées.

La question du végétarisme est présente dans ma vie personnelle, et ma vie de famille, depuis plusieurs années déjà. Changer mes habitudes en matière d’alimentation, mais aussi de consommation raisonnée et responsable, devient de plus important pour moi.

Un événement m’a particulièrement marquée, voire choquée pendant mes études de médecine : les dissections. Cet épisode est un moment marquant de ma vie. En dehors du fait que j’ai du dépasser mes limites pour pouvoir faire ce qu’on me demandait, c’est-à-dire travailler sur un cadavre humain, j’ai réalisé avec effroi que les muscles saignant sous mon scalpel étaient semblables à la viande rouge que je trouvais régulièrement dans mon assiette. Je suis désolée de vous imposer cette description sordide, mais c’est à ce moment-là que j’ai réalisé que manger de la chair animale allait devenir franchement compliqué pour moi. Je n’ai d’ailleurs pas pu toucher à un morceau de viande rouge pendant des mois après cela…

Mon chemin de vie est marqué de plusieurs étapes fondatrices de ce désir de devenir végétarienne, et surtout de le rester !
Mon mari est bouddhiste, et notre rencontre a été l’occasion pour moi d’enfin oser adopter un régime sans viande. Nous avons tenu 2 ans, mais sans réellement équilibrer notre régime alimentaire et sans chercher à compenser par des protéines végétales, fer, vitamines…
Le résultat pour moi : quelques carences alimentaires qui ont eu vite fait de me faire faire machine arrière à l’occasion de ma première grossesse. J’avais tellement peur de ne pas apporter une alimentation saine et variée à ma fille à venir, puis à sa petite soeur, que nous avons repris un régime carné.
Bon, je vous l’avoue, je ne suis pas très fière, surtout en tant que médecin, de n’avoir pas réussi à maintenir mes efforts dans le temps, et de ne pas avoir cherché à équilibrer correctement mon alimentation. Absorbée par le travail, les enfants, la fatigue et le « rush » du quotidien, je n’ai pas pris le temps de faire correctement les choses.

Mais maintenant place à la motivation !
Les filles grandissent, nous sortons la tête de l’eau, et le désir de reprendre les choses en main se fait plus fort. De nombreuses raisons me poussent à relever ce défi : le refus de cautionner l’élevage et l’abattage de masse, la souffrance animale, la difficulté à manger de la chair de cadavre animal, la santé, l’environnement, les valeurs que je veux transmettre à mes filles…J’aurai l’occasion de revenir sur ces sources de motivation dans des articles ultérieurs.

VOICI DONC MON DEFI !

  1.  6 mois pour supprimer de mon assiette la chair animale ou ses produits dérivés (gélatine, présure…). Voici résumée ci-dessous la liste des objectifs que j’espère atteindre pour la fin du mois de novembre 2016 :
    • ne plus acheter ou cuisiner DU TOUT de viande, poisson ou chair animale quelle qu’elle soit.
    • dans un second temps, ne plus en manger non plus en dehors de chez moi (resto, amis, boulot…)
    • découvrir un peu mieux les protéines végétales (tofu, tofu soyeux, seitan et encore plein de choses que je ne connais absolument pas!)
    • réussir à faire abandonner la passion du « zambon » à ma petite de 3 ans, pourquoi pas en allant vers les « viandes végétales »
    • et là, gros gros défi, qui sera surement le plus difficile pour moi : STOP aux autres produits provenant d’animaux morts, notamment présure (qui entre dans la composition de  nombreux fromages) et gélatine. Je commencerai par identifier les aliments qui en contiennent et les évincerai de mon alimentation petit à petit. Moi qui adore la mimolette et le comté ça va être dur !!
  2. Lire et chroniquer un livre par mois sur la cause animale, le végétarisme ou le veganisme. Le premier ouvrage sur lequel j’ai prévu de travailler est « Faut-il manger les animaux? » de Jonathan Safran Foer.
  3. Découvrir, apprivoiser et vous présenter un aliment « vegé » par mois.

Bien sûr j’aspire à partager avec vous mes découvertes, mes succès mais aussi mes échecs (c’est possible ça?!), et peut-être que tout cela vous motivera pour avancer avec moi, qui sait ?

Et vous, vous en êtes où ? 😉

Published by

12 thoughts on “Mon défi végé : 6 mois pour supprimer la chair animale de mon assiette !

  1. Merci Amélie pour ton témoignage qui fait du bien au moral! Je suis totalement végétarienne depuis plusieurs années, et ne consomme des produits laitiers exclusivement biologiques! Je consomme ces produits hors vêlage ! Souhaitons une prise de conscience générale ! ☺

    1. Merci Anne pour ton commentaire. Comment trouves-tu ce genre de produit hors vêlage ? Parce que figure-toi que ça m’intéresse !!

  2. Merci à ton petit maris de m’avoir inviter à aimer cette page un peu dans la même situation que toi j’ai un peu mis de côté mon régime vegetarien lors de ma 1ère grossesse suivi d’un an d’allaitement carence etc …. Et cela ne s’arrange pas avec la seconde grossesse qui arrive à terme mais j’ai bien l’attention de vite reprendre une alimentation végétarienne a 100% . Motivation !

    1. Cool ! J’espère que tu pourras trouver ici de quoi t’aider et te motiver au moment de reprendre ton alimentation végétarienne. Et bonne fin de grossesse 😉

  3. Hello !
    Un bon plan pour les fromages : on trouve en biocoop des fromages à presure végétale ou microbienne … Et ils sont trooooop bons !!!

    1. Yes good news ! hâte de découvrir ça alors 😉

    1. En un sens il a raison, comment rester indifférent à toute la souffrance causée aux animaux qu’on retrouve dans notre assiette ? Prendre du plaisir égoïstement sans s’en soucier…Pirouettes mentales pour « ne pas le savoir », ignorance, déni…heureusement tout cela peut changer !!

  4. Salut Amélie 🙂 !

    Bravo pour ton défi, pour les valeurs éthiques, morales et environnementales que tu souhaites transmettre à tes enfants 🙂 ! C’est la manière la plus directe de changer le monde… Passer à une alimentation végétale permet de redéfinir l’offre et la demande, et de faire preuve d’amour et d’empathie envers les animaux.  » Faut-il manger les animaux  » à été aussi pour moi le premier livre à me faire réfléchir sur la condition animale et le végétarisme 🙂

    Je me suis également lancé dans un défi, en alliant le végétarisme et la musculation sur 1 an, qui consiste à augmenter mes performances physiques tout en adaptant progressivement mon alimentation 🙂 Je pars d’un alimentation végétarienne que j’adapte progressivement pour passer petit à petit sur un mode alimentaire végétalien et pourquoi pas végan 🙂

    Je te souhaite beaucoup de courage pour ton défi en espérant que tout se passe bien, mon point de vue la dessus est que l’alimentation végétale doit être acceptée mentalement, il ne doit y avoir aucune frustration mais au contraire une acceptation totale d’un point de vue philosophique et éthique 🙂 !

    1. Merci Jérémy pour ton témoignage. J’adore ton défi, bravo c’est super intéressant ! Je vais aussi essayer de me tourner de plus en plus vers une alimentation végétale. Je suivrai ton défi avec attention 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *