Comment ma fille devient végétarienne

Dessin de ma fille affiché à l'école, que j'ai découvert cette semaine. Je suis super fière !! Non, ce n'est pas la chenille qui mange des chaussures, des fleurs ou de la charcuterie, c'est la chenille qui mange végétarien !!
Dessin de ma fille affiché à l’école, que j’ai découvert cette semaine. Je suis super fière !! Non, ce n’est pas la chenille qui mange des chaussures, des fleurs ou de la charcuterie, c’est la chenille qui mange végétarien !!

 

Me trouver face à ce dessin il y a quelques jours a été un moment très fort pour moi, signe que ma fille s’approprie peu à peu notre désir de devenir végétariens et notre nouvelle façon de nous alimenter. Face à ce moment « clé », je n’ai pas pu résister à l’idée de vous parler d’elle !

Ma « grande » va avoir 6 ans cet été. C’est une petite fille très sensible aux êtres qui l’entourent, que ce soit sa famille, ses amis, un animal ou encore un grillon avec une patte arrachée.

L’une de ses plus grandes peines a été déclenchée au cours d’une balade en vacances, où nous avons trouvé au détour d’une ruelle un jeune moineau mort. Elle a eu une crise de larmes intarissable, souffrant de voir ce petit être sans vie, désemparée de ne pouvoir rien faire et réalisant parfaitement ce que cela signifiait pour lui.  « Mais il pourra plus jamais voler et voir sa maman…? » Elle n’aurait pas plus pleuré si cela avait été une personne de sa famille, et nous en a reparlé longtemps après. Ce jour-là, nous avions terminé la balade au bord d’un champ avec un petit enterrement bien émouvant pour elle.

Depuis l’ouverture de ce blog, j’ai reçu plusieurs témoignages de mamans ayant des difficultés ou des craintes à transmettre le végétarisme à leurs enfants. N’ayez pas peur des carences, nos régimes occidentaux sont bien trop riches en protéines animales et vous pourrez compenser cela facilement ! Je vous en reparle très vite 😉

Mon mari et moi sensibilisons notre fille depuis quelques mois au sujet de notre désir de devenir végétariens et de ne pas faire souffrir les animaux. Bien sûr, nous lui épargnons les descriptions des abattoirs, et hors de question de lui montrer la moindre image choquante !! Lui dire que la viande qu’elle mange provient d’animaux qui ont souffert et qui ont été tués suffit amplement !

Au départ, quand nous terminions un repas végétarien, nous lui disions que nous étions heureux car aucun animal n’avait souffert pour que l’on mange notre repas. La fête ! Et ce que je constate, c’est qu’une fois qu’elle a compris à quoi correspondait la viande, elle a déclaré elle-même ne plus vouloir en manger. Bon, elle en consomme encore à la cantine mais je n’ai pas de solution sur ce point précis ! :s

Et sa petite soeur de 3 ans a compris qu’à la maison on ne mange plus de « zambon ». Elle n’en réclame plus depuis plusieurs semaines ! Nous prenons doucement de nouvelles habitudes en famille et tout le monde s’y fait sans problème 🙂

La teneur de mon propos est là : nos enfants sont des personnes très sensibles et ouvertes au monde animal, et la majorité d’entre eux n’ont juste pas envie de les bouffer !! Leur univers est peuplé de lapins, de cochons, de chevaux, de biquettes, de poules et de coqs, de vaches…ce sont leurs compagnons de jeu, les personnages de leurs histoires, leurs doudous ! Croyez-moi, ils n’ont pas envie de les retrouver au bout de leur fourchette !

N’hésitez donc pas à franchir le cap 😉

Si vous aimez cet article, partagez-le !

 

Published by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *